Systèmes optiques


Présentation | Accès aux articles


G. Roblin, Éd.
Cargèse, France, 1- 13 Juillet 1991


L'Institut d'Études Scientifiques de Cargèse a hébergé du 1er au 13 juillet 1991 la troisième école d'été organisée conjointement par le Groupement de Recherche (GdR) « Ondes Optiques Guidées » du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et la Société Française d'Optique (SFO). Le thème en était « les systèmes optiques ». On trouvera dans ce premier volume les textes des cours et conférences qui y ont été présentés, hormis le cours intitulé « Systèmes optiques » de Y. Cojan, qui fera l'objet d'un deuxième volume, à paraître ultérieurement.

Le GdR et la SFO ont en effet ressenti l'utilité d'organiser une série de telles « écoles » du plus haut niveau pour présenter aux participants, en langue française, les thèmes les plus vivants et les plus importants de l'optique moderne. La première école, en 1987, organisée à l'initiative de J.P. Goure et C. Froehly, a eu pour thème l'optique guidée. La seconde, en 1989, traitait de l'optoélectronique. Il est prévu de poursuivre la série avec une périodicité de deux ans.

L'école « Systèmes Optiques » a réuni au total près de cent personnes, conférenciers, stagiaires, personnes accompagnantes et organisateurs. Parmi les cinquante deux stagiaires, 60% environ étaient des chercheurs de tous âges issus du milieu universitaire, les autres venaient de laboratoires industriels et de grands organismes de recherche.

Les cours et conférences présentés pendant les quelque soixante heures d'enseignement se répartissaient de la façon suivante : cinq « cours de base », d'une durée comprise entre 4 et 10 heures, onze « synthèses thématiques », d'une durée de deux heures pour la plupart, et deux brefs exposés complémentaires proposés sur place par les stagiaires. Chacun de ces exposés donne lieu à un chapitre de ces deux volumes d'actes : à eux deux, ils peuvent prétendre donner de leur vaste sujet une vision intéressante et assez générale même si elle reste nécessairement non exhaustive. On sait en effet que la fonction de formation des images remplie par les systèmes optiques dans les buts les plus divers, même si elle plonge ses racines dans des fondements scientifiques déjà anciens, connaît un renouvellement permanent dont une courte énumération suffira à évoquer la vitalité technologique : traitements optiques en couches minces, logiciels de calcul des combinaisons optiques, verres nouveaux, optique infrarouge. À la formation des images, il convient d'ailleurs d'associer sous le titre « systèmes optiques » non seulement la détection de la lumière mais aussi les fonctions de mesures, de modulation et de traitement du signal jouées par les composants actifs électrooptiques, magnétooptiques, acoustooptiques, notamment en optique guidée. Ce volume est un échantillon démonstratif de la vitalité du domaine, notamment dans la communauté scientifique et technique française.

Les organisateurs remercient vivement les enseignants non seulement pour la qualité de leurs cours, mais aussi pour l'effort qu'ils ont accepté de consacrer à la mise en forme de leurs notes pour aboutir au texte que voici. Ils expriment leur gratitude aux associations et organismes qui ont accepté d'accorder au GDR « Ondes Optiques Guidées » et à la SFO un soutien qui s'est avéré déterminant pour la tenue de l'école tout comme pour la production des actes.