Cristaux massifs et en couches minces pour l'optique - Élaboration et caractérisation


Présentation | Accès aux articles


B. Boulanger, Ed.
Les Houches, France, 23-28 Avril 2001


L'école thématique « Élaboration et caractérisation des cristaux massifs et en couches minces pour l'optique » s'est tenue du 23 au 28 avril 2001 au Centre de Physique des Houches. Cette école était organisée conjointement par la Société Française d'Optique (SFO) et le nouveau réseau thématique et technologique « Cristaux Massifs et Dispositifs pour l'Optique » (CMDO) créé en septembre 2000 sous l'égide de la Mission Ressources et Compétences Technologiques du CNRS.

F. Abel, B. Agius, C. Amra, P. Boher, B. Boulanger, B. Capelle, B. Ferrand, J.M. Frigério, D. Gourier, J. Mangin, R. Moncorgé et G. Roosen ont dispensé vingt-cinq heures de cours à un public de quarante et un stagiaires. Deux séances posters ont permis à dix-sept stagiaires de présenter leurs travaux. Une table-ronde s'est également tenue avec B. Aléonard de St Gobain Cristaux et Détecteurs, M. Deola de Cyberstar, D. Auric de CILAS, D. Guillot de Nanolase-Uniphase, P. Bourdon de la DGA, A. Roussel du CEA-CESTA de Bordeaux ainsi que N. Kernevez et J.L. Santailler du CEA de Grenoble. Les discussions ont porté sur les besoins des différents participants en matière de caractérisation et d'amélioration des cristaux existants, mais aussi sur le développement de nouveaux matériaux.

Cette école était à caractère pluridisciplinaire, avec une grande complémentarité entre les thèmes abordés : élaboration des cristaux massifs et des couches minces mono-cristallines, méthodes de caractérisation des défauts et des propriétés optiques des cristaux massifs, caractérisations et propriétés d'interface des couches minces optiques. Le dialogue est souvent difficile entre opticiens et spécialistes des matériaux. L'école fut donc l'occasion pour eux de se rencontrer, le rapprochement ayant été largement facilité par le caractère très didactique des cours. L'effet attendu d'une telle rencontre et de cet ensemble de cours est le développement d'une synergie et d'un meilleur enchaînement des compétences dans le but de mener une recherche encore plus performante et plus compétitive en ingénierie des matériaux et des dispositifs pour l'optique.

Les actes, encore partiels, rassemblés grâce à la collaboration des organisateurs avec EDP Sciences permettent de constater que le thème est bien ciblé et concret et peut d'une part donner lieu à la constitution d'une communauté scientifique nationale vivante et soudée ainsi que le permet la formule du « réseau thématique et technologique », d'autre part compléter la série de la SFO par un ensemble de données argumentées et pérennes qui ont pleinement leur place dans le corpus des connaissances vivantes de l'optique.